Des drones au service de l’action humanitaire

Une collaboratrice allemande de l’unicef a visité un projet d'avenir au Malawi : l'Académie africaine des drones et des données.

Le décollage d’un drone dans un village du Malawi
Le décollage d’un drone dans un village du Malawi UNICEF/UN070530/Brown

Le Malawi, dans le sud-est de l'Afrique, est l’un des pays les plus pauvres du monde. Claudia Berger, collaboratrice allemande de l’unicef, s’y est rendue début novembre 2021. Après son retour en Allemagne, elle a déclaré : « j'y ai vu un désespoir complet dans de nombreux endroits. Les gens s'inquiètent maintenant de savoir comment sera la prochaine récolte et s'il y aura des inondations.» Mais Berger a aussi visité l'Académie africaine des drones et des données au Malawi : « après un voyage au cours duquel j'ai vu tellement de misère, je me suis retrouvée dans un tout autre monde ».

Du couloir de drones à la formation à l’université

En 2017, le premier couloir de drones a été ouvert au Malawi pour utiliser à des fins humanitaires les données collectées au cours des vols des petits appareils. Depuis 2020, l’unicef finance l'Académie africaine des drones et des données au sein de l’université des sciences et de la technologie. Huit étudiants du Malawi et huit étudiants d'autres Etats africains y  apprennent, entre autres, à collecter des données et à piloter des drones. 

« Les participants sont fortement motivés pour faire changer les choses dans leur pays » raconte Berger. La collaboratrice de l'unicef se souvient d'une situation lorsque le courant a été coupé pendant une présentation des étudiants : Ils ont tout simplement continué sans sourciller, comme s’ils voulaient montrer que, quoi qu’il arrive, ils maîtrisaient la situation ». Berger ajoute qu’au Malawi seulement dix pour cent des habitants des villes et trois pour cent de ceux de la campagne ont l’électricité. 

Les possibilités d’utilisation des vols de drones sont nombreuses : on peut par exemple déterminer « où se trouvent les lieux de reproduction des moustiques, afin de mieux lutter contre le paludisme » explique Berger. « Lors des inondations, les vols de drones permettent de constater la gravité de la situation et voir ce dont les gens ont besoin. A partir de 2022, les drones devraient apporter des vaccins contre le Covid-19 dans des endroits reculés. » 

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: