L‘effet Tesla

La décision de Tesla de s’implanter au Brandebourg a attiré l’attention sur les nouveaux Länder. Deviendront-ils le centre de l’e-mobilité ?

Elon Musk à Berlin : une décision en faveur de l’Allemagne
Elon Musk à Berlin : une décision en faveur de l’Allemagne Tobias Schwarz / Getty Images

Jusqu’à présent, le Land du Bade-Wurtemberg est considéré comme le berceau et la patrie de la construction automobile allemande. Carl Benz y inventa la première voiture à moteur à combustion en 1886. Gottlieb Daimler, Wilhelm Maybach et Ferdinand Porsche travaillaient simultanément sur l’automobile. Aujourd’hui encore, Daimler et Porsche lancent nombre de tendances, soutenus par plus de 2.000 sous-traitants dans la région, dont le groupe technologique Bosch. Pratiquement aucune voiture dans le monde ne fait l’impasse sur la technique Bosch.

Mais la région restera-t-elle le centre de la construction automobile en Allemagne ? Après l’annonce de la décision d’Elon Musk, le patron de Tesla, de construire jusqu’à 500.000 véhicules électriques dans une « giga-usine » au Brandebourg, nombreux sont ceux qui s’interrogent : qu’est-ce qui qualifie un Land sans tradition automobile pour cela ?

Un exemple pour le Brandebourg : l’usine Tesla à Shanghai
Un exemple pour le Brandebourg : l’usine Tesla à Shanghai picture alliance / dpa

De l’électricité verte venue du Land voisin

Un regard vers l’est permet de comprendre la décision en faveur de ce site. Le Brandebourg a promis à Tesla d’alimenter entièrement son usine en électricité verte, provenant du Mecklembourg-Poméranie occidentale voisin. Ce Land produit dès aujourd’hui deux fois plus d‘électricité à base de sources renouvelables qu’il n’en consomme. En outre, les terrains sont moins chers dans les nouveaux Länder et le niveau des salaires plus bas que dans les anciens Länder. En outre, des aides pour le développement de la région sont éventuellement possibles.

Des sous-traitants internationaux arrivent

Ces arguments ont convaincu d’autres investisseurs. Le fabricant américain de batteries Microvast construit son siège européen à Ludwigsfelde, au Brandebourg ; il veut fabriquer des accumulateurs pour les voitures électriques qui durent aussi longtemps que les véhicules. Le plus grand fabricant au monde d’éléments de batterie, le groupe chinois CATL, construit pour 1,6 milliard d’euros sa première usine européenne près d’Erfurt en Thuringe. Et le fabricant américain d’éléments de batterie Farasis investit 600 millions d’euros dans une usine à Bitterfeld-Wolfen, en Saxe-Anhalt.

Volkswagen à Zwickau : la plus grande usine de voitures électriques en Europe
Volkswagen à Zwickau : la plus grande usine de voitures électriques en Europe Volkswagen AG

Volkswagen est déjà là

L’est de l’Allemagne sera-t-il le hot spot de la mobilité de demain ? Les grands acteurs mondiaux se sont positionnés. Fin 2019, Volkswagen, le premier constructeur en volumes de voitures dans le monde, a fait passer toute une usine à la motorisation électrique et gère en Saxe la plus grande usine de voitures électriques en Europe. « Zwickau sera l’unité de commande d’une nouvelle ère de l’industrie automobile », dit Thomas Ulbrich, responsable de l’e-mobilité au directoire de VW. Jusqu’à 330.000 voitures électriques doivent y sortir des chaînes chaque année.

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: