Une mission éducative : n'oublier personne

L’Allemagne veut améliorer l’équité en matière d’éducation. Un aperçu des défis actuels et des développements positifs.

L’éducation sous pression : il est difficile d’apprendre en période de Covid-19.
L’éducation sous pression : il est difficile d’apprendre en période de Covid-19. picture alliance / Zoonar

Qu’en est-il de l'équité en matière d'éducation en Allemagne ?

En ce qui concerne les comparaisons internationales en matière d’équité d'éducation, l'Allemagne a encore un retard à rattraper. L’Institut de recherche économique de Cologne (IW) a certes noté une tendance positive dans ses études en 2011 et 2016 mais constate en 2021 que « la corrélation entre l’origine socio-économique et la réussite scolaire s’accroît à nouveau. Cela peut également être imputé à une forte immigration ». Le système scolaire est confronté au défi de créer l’égalité des chances face à des conditions différentes. En ce qui concerne la crise de Covid-19, l’étude de l’IW fait ressortir clairement : « en fermant les établissements scolaires sur une longue période, la qualité du soutien apporté aux enfants et aux adolescents dépend largement de l'environnement familial ». La prospérité d'un pays n’y suffit pas : en 2018, l'UNICEF a analysé l'égalité en matière d'éducation pour les enfants d'âge préscolaire et scolaire dans 41 pays industrialisés. L’Allemagne s’est classée dans la moyenne inférieure, certes devant les Etats-unis et l’Australie mais derrière des économies plus petites telles que la Lituanie, le Danemark et la Lettonie en tête du classement.  

Quelles sont les évolutions positives ?

La réussite dans les universités dépend de moins en moins de l’origine. L’étude IW souligne la proportion de jeunes issus de familles n’ayant pas fait d’études supérieures, qui ont eux-mêmes obtenu un diplôme universitaire ou font encore des études. Dans les années de 2000 à 2002, cette proportion était en moyenne de 18,7 pour cent et en 2018 elle atteignait déjà 30 pour cent. En outre, le rapport de 2020 sur l’éducation nationale montre que la « mobilité ascendante » (l’éducation des enfants supérieure à celle des parents) a légèrement augmenté et que la « mobilité descendante » (l’éducation des enfants inférieure à celle des parents) est en recul. En général, la mobilité ascendante en Allemagne est nettement supérieure à la mobilité descendante.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: