Traverser la crise avec des bagels

La pandémie touche particulièrement de nombreux restaurateurs. La Berlinoise Laurel Kratochvila nous raconte comment elle a jusqu’à maintenant réussi à traverser la crise avec succès.

Laurel veut faire progresser la vente de spécialités judéo-américaines.
Laurel veut faire progresser la vente de spécialités judéo-américaines. privat

Depuis 2013,  Laurel Kratochvila dirige le magasin « Fine Bagels » à Berlin. Sa mission : vendre en Allemagne d'authentiques bagels new-yorkais. En outre, son mari Roman tient une librairie rattachée au magasin de Laurel. Ensemble, ils ont  élaboré une stratégie pour surmonter la crise - avec un service de livraison en ligne de livres et de bagels.

Laurel et son mari Roman devant leur magasin de bagels et de livres.
Laurel et son mari Roman devant leur magasin de bagels et de livres. privat

Laurel, à quoi ressemble votre quotidien pendant la pandémie ?
En fait, c’est presque comme avant la pandémie. Notre magasin de bagels et de livres continue à être ouvert pour venir chercher les commandes. De plus, pendant la crise, nous proposons aussi un service de livraison dans Berlin. J’ai vraiment de super clients habituels qui passent régulièrement et achètent quelque chose à emporter. Nous sommes ici depuis quelques années – ce qui nous aide très certainement pendant la crise.

La pandémie nous a incités à enfin proposer la vente de nos livres également en ligne.

Laurel Kratochvila

Y a-t-il eu des problèmes au début de la pandémie ?
Notre plus grand problème a été de mettre en place un service de livraison pour compenser le manque de revenus dû à la fermeture des magasins. Nous avons dû réfléchir à la manière de mettre en place un service de livraison et de vente à emporter sans porter préjudice à nos clients et à notre personnel. C'est pourquoi nous avons installé des boucliers de protection dans notre magasin, rendu obligatoire le port de masques et mis en place des postes sanitaires.

Quelles ont été vos idées pour mieux traverser la crise ?
Nous avons réduit notre carte pour qu’elle soit plus claire pour les clients achetant des produits à emporter. De plus, comme je l’ai déjà dit, nous avons mis en place un service de livraison et avons mis en ligne tout notre stock de livres. Aujourd’hui, nous recevons plus de commandes que nous ne pouvons en traiter. 

Avant la pandémie, les clients feuilletaient des livres dans la librairie voisine tout en mangeant des bagels.
Avant la pandémie, les clients feuilletaient des livres dans la librairie voisine tout en mangeant des bagels.
privat

La crise vous a donc ouvert de nouvelles perspectives ?
La pandémie nous a incités à enfin proposer la vente de nos livres également en ligne. Il y a des années que nous y pensions. Entre-temps, des gens de toute l’Allemagne nous commandent des livres.

Quels sont vos souhaits et vos espoirs pour l’avenir ?
J’espère que la restauration et le commerce de détail se remettront complètement de la crise.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: