Les expatriés et le « new work »

Travailler à l’étranger : découvrez ici pourquoi certains partent dans d’autres pays et ce qu’ils en attendent.

Démarrer dans une nouvelle patrie.
Démarrer dans une nouvelle patrie. robertdering - stock.adobe.com

Nomades numériques – c’est le premier terme qui nous vient sur le thème des expatriés et du « new work ».  Or, parmi ces originaux, qui travaillent le plus souvent comme expatriés à temps plein dans des emplois permanents, seuls 11 % sont des indépendants. C’est ce que montre l’étude « Expat Insider 2021 » d’InterNations, la plus grande communauté d’expatriés dans le monde. Voici quelques faits intéressants.

Pourquoi les gens partent-ils à l’étranger ?

Surtout pour le travail : c’est le cas pour 47 % de tous les expats dans le monde et pour 52 % des expats allemands. La raison « par amour » vient loin derrière avec respectivement 10 % et 11 %. D’ailleurs, 21 % des expats allemands ont été envoyés à l’étranger par leur entreprise, et seulement 17 % dans l’ensemble des expats.

Le Top 3 des secteurs pour les expatriés

Il y a ici de grandes différences. Les expats allemands travaillent surtout dans l’ingénierie et la construction mécanique (13 %), suivis par l’informatique et l’éducation. Dans le monde, l’éducation (12 %) vient juste devant l’informatique et les finances. 

Qu’est-ce que les expatriés apprécient dans leur emploi ?

Les valeurs du « new work ». Les expats allemands apprécient leurs tâches créatives et intéressantes, les possibilités de travail mobile et de télétravail, les horaires souples et un bon salaire. Les expats du monde entier citent dans leur Top 3 un bon équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle, le bon salaire sortant ainsi du Top 3.

Qu’attendent les expatriés de l’emploi dont ils rêvent ?

Il n’y a ici aucune différence dans les réponses et un sujet classique est cité en premier : un bon salaire. Mais les valeurs du « new work » viennent juste derrière. Le désir d’un bon équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle vient en deuxième place, suivi par celui d’avoir des tâches créatives et intéressantes.  

Où le « new work » est-il le plus important ?

InterNations a aussi demandé aux expatriés dans quels pays le « new work » joue le plus grand rôle dans la culture d’entreprise. Les Etats-Unis viennent en tête devant les Emirats arabes unis et la Finlande dans la communauté internationale. L’Allemagne n’est citée qu’en milieu de classement. Pour les Allemands, le « new work » n’est d’ailleurs pas primordial pour le choix d’un nouveau domicile à l’étranger. Les Etats-Unis viennent en tête comme pays d’accueil puis viennent déjà la Suisse (23e place dans le classement « new work ») et la Chine (46e) sur 55 pays.

© https://www.deutschland.de/fr 

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: