Forer jusqu’à la percée

Elon Musk invite à un concours international de forage – et deux équipes allemandes sont en finale. Aperçu sur un projet spectaculaire.

Le responsable de projet Haokun Zheng avec la machine de TUM Boring
Le responsable de projet Haokun Zheng avec la machine de TUM Boring Andreas Heddergott/TUM

Le visionnaireLe visionnaire Elon Musk invite à un nouveau concours international : après les duels spectaculaires  autour du transporteur Hyperloop, il y va maintenant d’un foret particulier. Il y a un rapport entre les deux : la nouvelle Not-a-Boring Competition cherche des solutions pour creuser des tunnels dont le système Hyperloop pourrait profiter. L’objectif du concours, dont la finale se déroulera aux Etats-Unis à l’été 2021, est de forer un tunnel de 30 mètres de long ayant un diamètre de 50 cm – et d’être plus rapide qu’une vis sans fin car, actuellement, les vis sans fin sont encore dix fois plus rapides que les tunneliers. Douze équipes ont été sélectionnées sur près de 400 et deux équipes allemandes font partie des « Digging Dozen ». Nous vous les présentons :

TUM Boring – innover dans la tunnelisation

La majorité des membres de l’équipe TUM Boring étudie à l’Université technique de Munich (TUM), le vainqueur en série du concours Hyperloop d’Elon Musk. Mais des étudiants de la Hochschule München, de la LMU München et de la FU Berlin font également partie des 60 membres des équipes de 16 Länder. Le premier forage avec un prototype s’est déroulé dans le jardin d’un responsable de projet. Aujourd’hui, des partenaires industriels mettent à leur disposition des pièces spéciales et un site de fabrication.

Le Dirt-Torpedo de la Duale Hochschule du Bade-Wurtemberg

Le développement du Dirt-Torpedo a commencé au niveau exclusivement virtuel. Mais les simulations informatiques étaient si convaincantes que les étudiants de la Duale Hochschule du Bade-Wurtemberg (DHBW) se sont qualifiés pour la finale de la Not-a-Boring Competition. Depuis, l’équipe de dix étudiants fait avancer le projet en s’impliquant énormément. Le responsable Adrian Fleck résume la construction du foret en ces termes face aux journalistes : « Le foret est à l’avant, il perce tout en aspirant la terre. Derrière se trouve une pièce mobile qui peut s’étendre et se contracter, comme un ver. L’innovation, c’est la dernière pièce : avec elle, la machine construit d’elle-même un tunnel en béton. »       

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: