Au cœur du passé

L'histoire de l’Allemagne d'après-guerre vue de près : un entretien avec Uta Bretschneider, directrice du Forum d’histoire contemporaine de Leipzig.

Uta Bretschneider, directrice du Forum d’histoire contemporaine de Leipzig.
Uta Bretschneider, directrice du Forum d’histoire contemporaine de Leipzig. picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild

Madame Bretschneider, votre exposition permanente traite de l’histoire de l'Allemagne après la guerre, à partir de 1945. Quels sujets intéressent tout particulièrement un public international ?
Ici, à Leipzig, la révolution pacifique joue évidemment un rôle particulier car les sites historiques sont très proches. Mais nos visiteurs internationaux sont aussi curieux de la vie quotidienne en RDA. Pour certains d’entre eux, il y a des parallèles avec leur propre existence alors que c’est surprenant pour les autres. le thème de la « Stasi », la police secrète de la RDA, est certainement également intéressant pour les hôtes étrangers, surtout s’ils sont ou ont été eux-mêmes concernés par de tels phénomènes.

En 1989, Leipzig a connu les manifestations du lundi, ce qui a contribué à entraîner la fin de la RDA. Comment thématisez-vous cela ?
L’exposition se focalise sur les événements de 1989 et les manifestations du lundi y jouent un rôle important. Nous exposons par exemple des drapeaux et des bannières de l'époque et il y a des vidéos. En outre, nous thématisons la période qui a précédé les événements de l’année 1989 ; les objectifs de réforme de Mikhaïl Gorbatchev, glasnost (transparence) et perestroïka (reconstruction), ainsi que le syndicat polonais Solidarnosc revêtent une importance centrale. J’ai fait l’expérience que nos hôtes de l’Europe de l’Est sont heureux que ce sujet soit abordé ici.

Le Forum d’histoire contemporaine de Leipzig permet de découvrir l’histoire de l’Allemagne d’après-guerre.
Le Forum d’histoire contemporaine de Leipzig permet de découvrir l’histoire de l’Allemagne d’après-guerre.
PUNCTUM

Quelle expérience avec les visiteurs a été particulièrement importante pour vous ?
J’ai été particulièrement touchée de voir comment des visiteurs d’Allemagne et de l’étranger ont engagé la conversation à l’exposition et ont parlé de l’histoire de l’Allemagne. Dans le meilleur des cas, c’est ce à quoi doit servir un musée : être un lieu de communication. Lorsque des visiteurs de cultures et d’origine différentes échangent des idées, je trouve cela formidable. 

 


Uta Bretschneider dirige depuis avril 2020 le Forum d’histoire contemporaine de Leipzig. L’exposition permanente « Unsere Geschichte. Diktatur und Demokratie nach 1945 » (Notre histoire. Dictature et démocratie après 1945) traite de l’histoire de l’Allemagne d’après-guerre – en allemand et en anglais. Des visites guidées ont lieu en allemand, anglais, français, espagnol et polonais.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: