Dans l’assiette plutôt que dans la poubelle

Dans le monde entier, beaucoup trop de nourriture finit à la poubelle. Comment l’éviter ? Trois bonnes idées nées en Allemagne.

Aliments : mettre en valeur plutôt que gaspiller.
Aliments : mettre en valeur plutôt que gaspiller. dpa

Foodsharing

L’initiative Foodsharing, lancée à Berlin en 2012, a pour but de distribuer les restes. En coopération avec de petites entreprises, Foodsharing offre en ligne des corbeilles gratuites avec des excédents alimentaires. Jusqu’à ce jour, 5 000 entreprises en Allemagne, en Autriche et en Suisse coopèrent à cette action. Foodsharing a aussi installé des « Fair-Teiler » afin que des particuliers ne jettent pas de nourriture à la poubelle : des centaines d’étagères et de réfrigérateurs sont installés sur des lieux publics en Allemagne pour que des personnes privées viennent y déposer ou chercher des aliments. 

Kauf ´ne Kuh

Consommer moins de viande, mais de la bonne viande venant de la ferme – telle est la philosophie de l’entreprise kaufnekuh.de (achète une vache). Les clients qui attachent de l’importance à une alimentation durable et au bien-être des animaux constituent une communauté d’achat et achètent un bœuf sur internet. Le concept porte le nom de « Crowdbutching » ; il a été récompensé en 2018 par le ministère fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture dans le cadre de l’action « Zu gut für die Tonne! » (Trop bon pour la poubelle).  L’entreprise propose environ dix bœufs par semaine qui ne seront abattus que lorsque chaque animal aura été entièrement vendu. Tout est utilisé, de la queue au museau. La viande est envoyée directement par la poste, de l’abattoir aux clients. 

Etepetete

Georg Lindermair achète aux agriculteurs tout ce dont les supermarchés ne veulent pas : des carottes tordues, de petites pommes et des courgettes trop grosses. Avec Carsten Wille et Christopher Hallhuber il a fondé la startup munichoise Etepetete (chochote) qui envoie, sans emballage plastique, des légumes de saison dans toute l’Allemagne. Les clients peuvent choisir la composition de leur lot sur internet. Selon leurs indications, les fondateurs de Etepetete ont déjà sauvé 1 386 301 kilos d’aliments de la poubelle.  

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here to: