Comment se fait un journal

Comment les nouvelles arrivent-elles dans un journal allemand ? Qui vérifie si elles sont vraies ? Nous vous l’expliquons, des recherches sur le sujet à l‘impression.

Chaque jour, 327 quotidiens paraissent en Allemagne.
Chaque jour, 327 quotidiens paraissent en Allemagne. Björn Wylezich - stock.adobe.com

La sélection

Die Auswahl

La plus grande agence de presse allemande dpa annonce : « Le Bundestag adopte des aides pour la famille à la suite de la pandémie du coronavirus », Donald Trump twitte sur les élections présidentielles américaines et la NASA annonce que le lancement de SpaceX doit être reporté. Chaque jour, les journalistes en Allemagne choisissent, parmi un flot d’informations provenant d’agences de presse, des réseaux sociaux, des communiqués de presse, des rapports de la police ou d’équipes d’investigation, ce qui est le plus important pour les lecteurs et ce qu’ils peuvent ignorer.

Les recherches

Die Recherche

Les rédactrices et les rédacteurs s’attellent alors aux recherches. Ils vérifient si la nouvelle est vraiment neuve, examinent quels aspects sont importants, quelles personnes peuvent et doivent s’exprimer sur la question. L’important ici, ce sont les contacts, dans les ministères, les partis, les associations économiques ou environnementales et les entreprises.

La rédaction de l’article

Das Schreiben

En Allemagne, l’écriture journalistique respecte des règles d’or. Une information, par exemple a besoin de deux sources indépendantes l’une de l’autre. Lors de conflits, il faut décrire de manière impartiale les positions des deux côtés. Les rédacteurs s’engagent à respecter les règles de déontologie du journalisme. Cela signifie qu’il leur faut vérifier le contenu, l’origine et la véracité des informations. Les suppositions doivent être signalées comme telles, les commentaires distingués de la pure information.

Le contrôle de la qualité

Die Qualitätskontrolle

Angela Merkel a-t-elle vraiment 64 ans ? (Non, 65.) Même les meilleurs auteurs font parfois des erreurs, des méprises ou des fautes de grammaire. C’est pourquoi les articles sont ensuite soumis à un secrétaire de rédaction qui relit les textes, les rédige et, si nécessaire, corrige les erreurs. Le journal part ensuite à l’impression et est expédié aux lecteurs et lectrices, en Allemagne et dans le monde.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: