Etre mobile grâce à l’hydrogène

Pour l’Allemagne, l’hydrogène est l’énergie de l’avenir. C’est pourquoi il est de plus en plus utilisé dans la mobilité.

Les premiers trains à hydrogène au monde circulent en Allemagne.
Les premiers trains à hydrogène au monde circulent en Allemagne. picture alliance/dpa

Les premiers trains à hydrogène au monde

Le chemin de fer a beau être considéré comme un moyen de transport respectueux de l’environnement, de nombreuses locomotives diesel sont encore en service, surtout dans les zones rurales. Mais cela doit changer. Depuis 2018, les deux premiers trains à hydrogène au monde circulent en Basse-Saxe. Un plein sert à parcourir au moins 800 kilomètres. Actuellement, les trains bleus ne couvrent qu’un trajet de quelque 120 kilomètres entre Cuxhafen et Buxtehude. Pour 2021, la Basse-Saxe prévoit la mise en service de 14 autres trains à hydrogène. La Hesse en a même commandé 27 qui doivent être exploités dans la région Rhin-Main à partir de fin 2022.

Des bus à hydrogène dans de grandes villes allemandes

Les bus à hydrogène sont silencieux et ne produisent aucune émission. D'ici 2030, la ville de Francfort prévoit de remplacer l’ensemble de son parc de bus par des bus électriques. La moitié des quelque 340 bus en circulation aux heures de pointe doivent être alimentés à l'hydrogène. Début de l’année 2021, le modèle « H2.City Gold » du Portugal est testé à Francfort. Avec un plein, ces bus ont une autonomie d’environ 400 kilomètres alors que les bus électriques ne peuvent couvrir que quelque 230 kilomètres avec une seule charge de batterie.  

Des voitures à hydrogène pour la police

Osnabrück est la seconde ville allemande après Berlin où la police utilise des véhicules à hydrogène.
Osnabrück est la seconde ville allemande après Berlin où la police utilise des véhicules à hydrogène.
picture alliance/dpa

A Berlin et Osnabrück la police effectue des patrouilles en respectant le climat. Depuis le printemps 2020, les premières voitures à hydrogène y sont en service car la police veut donner le bon exemple. Selon la police d’Osnabrück « la majorité de la population trouve que c'est bien que la police teste de nouveaux véhicules écologiques ». Avec une autonomie de plus de 500 kilomètres par plein, les véhicules à hydrogène sont parfaitement adaptés à un usage quotidien. Six mois après le début de la phase de test, la ville d’Osnabrück fait le bilan suivant : « le test montre cependant qu'une utilisation fiable et permanente de cette technologie requiert un réseau de stations à hydrogène plus important ».

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: