Protéger les espèces dans le monde entier

Quel est le rapport entre la conservation des espèces et les pandémies ? Et pourquoi a-t-on besoin d’oxygène pour respirer ? Découvrez-vous le ci-dessous.

Biodiversity
kuritafsheen - stock.adobe.com

La protection des espèces et la pandémie de Covid-19

De nombreuses maladies telles que la pandémie de Covid-19 ou l’Ebola ont leur origine dans le monde animal. Ce sont des maladies appelées zoonoses. Elles surviennent essentiellement là où les humains pénètrent dans des écosystèmes vierges et y rencontrent des virus auxquels leur système immunitaire n'est pas adapté. Avant même l’apparition de la pandémie de Covid-19, l'Allemagne s'est penchée sur ce sujet. Depuis 2019, le ministère fédéral des Affaires étrangères, en collaboration avec la Wildlife Conservation Society organise la conférence « One Planet, One Health, One Future » à Berlin. Des scientifiques, des politiciens et des militants de près de 50 pays se réunissent chaque année pour discuter des possibilités de réduire les risques de pandémie grâce au maintien des écosystèmes et de la biodiversité.  

Accords internationaux sur la biodiversité

Les oiseaux migrateurs sont exposés à maints dangers au cours de leur voyage.
Les oiseaux migrateurs sont exposés à maints dangers au cours de leur voyage. Philippe - stock.adobe.com

Les accords internationaux constituent un aspect important du maintien de la biodiversité au niveau international. Depuis 1976, la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) est donc également valable en Allemagne. Elle est une protection pour quelque 5 600 espèces animales et 30 000 espèces végétales menacées. A ce jour, 183 Etats y ont adhéré. Outre la CITES, l’Allemagne s’investit pour la protection d’espèces migratrices appartenant à la faune sauvage. Avec la Convention de Bonn, entrée en vigueur en 1983, 130  Etats signataires s’engagent à protéger les animaux qui franchissent des frontières nationales lors de leurs migrations.

La protection des mers et océans

Grâce à leur diversité, les mangroves contribuent à la conservation des populations de poissons.
Grâce à leur diversité, les mangroves contribuent à la conservation des populations de poissons.
Curioso.Photography - stock.adobe.com

Là où, autrefois, les thons et les requins s’ébattaient, il y a souvent aujourd’hui un grand vide. Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé, on considère qu’environ 33 pour cent du total des populations de poissons ont été pêchées jusqu’à lur limite biologique. Soixante autres pour cent sont complètement épuisées. C’est pourquoi l’Allemagne s’engage au niveau international pour protéger la richesse en espèces marines. Cela comprend également la protection des mangroves qui font partie des biotopes les plus riches en espèces et le plus productifs du monde. En tant qu’habitat et nurserie pour plus de 3 000 espèces de poissons, elles contribuent à la conservation des ressources en poissons. En collaboration avec le Fonds mondial pour la nature (WWF) et l’Union mondiale pour la nature (IUCN), l’Allemagne soutient 40 projets dans 15 pays pour protéger et reboiser des mangroves.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: