Le droit fondamental à l’eau potable

Le changement climatique menace aussi l’eau potable. Léo Heller, expert à l’ONU, nous dit pourquoi l’eau potable est un droit humain.

Léo Heller est depuis 2014 rapporteur spécial à l‘ONU.
Léo Heller est depuis 2014 rapporteur spécial à l‘ONU.

Le Brésilien Léo Heller est depuis six ans rapporteur spécial à l’ONU sur le droit à l’eau potable et à l’assainissement. L’Allemagne et l’Espagne, notamment, ont œuvré à l’adoption d’une résolution sur le droit à l’eau et à l’assainissement par l’ONU. En 2008, selon une résolution du Conseil des droits humains de l’ONU, un rapporteur spécial indépendant a été nommé qui veille au respect de ce droit dans le monde – Léo Heller occupe ce poste depuis 2014. En 2010, les Nations unies ont reconnu que l’eau potable et l’assainissement sont des droits fondamentaux.

M. Heller, quelles sont les tâches d’un rapporteur spécial ?

Je veille au respect global du droit fondamental à l’eau potable et à l’assainissement. Je me rends pour cela dans nombre de pays différents pour me faire une idée de la situation dans le monde. J’établis ensuite des rapports pour le Conseil des droits humains et l’Assemblée générale de l’ONU dans lesquels j‘analyse les différences d‘approvisionnement dans les différents pays et constate de graves violations potentielles des droits humains.

La devise de la Journée mondiale de l’eau 2020 est « l’eau et le changement climatique ». Comment le changement climatique influence-t-il l’accès à l’eau potable ?           

Il y a d’une part toujours plus de sècheresses, et toujours plus d‘inondations d’autre part.  Ces deux phénomènes compliquent l’accès à l’eau potable. Les questions les plus pressantes des années à venir seront donc : comment l’homme peut-il s’adapter aux nouvelles situations et comment pourrons-nous garantir demain l’accès à l’eau potable ?

Quelles populations sont particulièrement touchées par le changement climatique ?        

Les malades, les économiquement faibles et les populations indigènes. Les conséquences du changement climatique ne sont pas égales partout – elles touchent surtout ceux qui souffrent déjà de conditions sociales, politiques et écologiques difficiles. Nous devons nous concentrer sur ces populations.

Actuellement, les inégalités et les différences de revenus s’accroissent, il y a toujours plus de conflits et les conséquences du changement climatique s’aggravent. 

Léo Heller, rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’eau potable et à l’assainissement

Comment évoluera la situation si le monde ne change pas d’orientation

Les inégalités et les différences de revenus s’aggravent, il y a plus de conflits et les conséquences du changement climatique augmentent. Ces évolutions ont un impact négatif sur l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Garantir l’accès à l’eau potable dans le monde sera le grand défi de demain. Le monde politique doit donc prendre rapidement des mesures de prévention et d’adaptation. Je ne distingue malheureusement qu’une faible volonté en la matière dans nombre de pays.   Interview : Kim Berg

Interview: Kim Berg

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: