« Ces thèmes accompagnent toute ma vie »

L’immigration, une mission du gouvernement – Reem Alabali-Radovan, chargée de l’intégration, parle des défis et des expériences.

 Alabali-Radovan – ses parents ont fui l’Irak.
Alabali-Radovan – ses parents ont fui l’Irak. picture alliance/dpa

Depuis fin 2021, Reem Alabali-Radovan est la chargée de l’intégration du gouvernement fédéral. Ses parents ont fui l’Irak où ils étaient victimes de persécutions politiques pour la Russie, puis sont arrivés en Allemagne en 1996. Reem Alabali-Radovan, née à Moscou, avait alors 6 ans.

Madame Alabali-Radovan, vos propres expériences vous aident-elles dans votre travail ?
Les thèmes de ma fonction m’ont accompagné toute ma vie – aussi bien sur le plan privé que professionnel, ce qui me permet d’apporter ma propre perspective. Je connais aussi bien la situation d’une personne qui arrive que la politique allemande. Je sais exactement à quels défis nous sommes confrontés en Allemagne et ce que nous devons encore améliorer.

Où y a-t-il un retard à combler en Allemagne en ce qui concerne la politique d’intégration ?
C’est surtout en matière de diversité dans le service public que nous avons un retard à rattraper.  C’est un sujet qui me tient à cœur. La diversité de notre société doit se refléter dans tous les domaines de la vie – aussi bien dans les services de sécurité qu’en politique. C’est un thème auquel je souhaite me consacrer intensément au cours de mon mandat.

La lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine et l’incitation à la haine sont un autre point très important. En parlant avec des immigréss on se rend compte en permanence que le racisme au quotidien est devenu un thème récurrent. Nous devons renforcer davantage la cohésion sociale.

Nous devons renforcer davantage la cohésion sociale.

Reem Alabali-Radovan

Dans quelle mesure est-il important pour l’Allemagne d’attirer du personnel qualifié de l’étranger ?
Nous avons une forte pénurie de personnel qualifié qui est de plus en plus évidente, surtout dans les zones rurales. Selon l’Agence fédérale pour l’emploi, nous avons besoin chaque année de l’immigration de quelque 400 000 personnes pour combler le manque de personnel qualifié et de main d’œuvre. C’est surtout dans les domaines de la médecine, des soins et de la construction que l’Allemagne manque de personnel.

Quel est le rôle des immigrés dans les créations d’entreprises ?
En Allemagne, un créateur d’entreprise sur cinq a une histoire familiale liée à l’immigration. Cela montre que les personnes issues de l’immigration contribuent largement à la création d’entreprises en Allemagne. Nous devrions renforcer cela car l’Allemagne souhaite naturellement être attractive dans la concurrence pour la recherche d’esprits innovants et intelligents.  

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: