Promouvoir la formation en alternance dans le monde

Nombre de pays misent sur le modèle allemand – comme moyen efficace pour lutter contre le chômage des jeunes.

Une rencontre entre la théorie et la pratique : l’avantage de la formation en alternance
Une rencontre entre la théorie et la pratique Shutterstock

La formation professionnelle made in Germany est un succès à l’exportation. L’Allemagne coopère déjà avec plus de 100 pays s’intéressant au concept.

L’Allemagne réussit depuis des décennies avec la formation professionnelle en alternance. Les apprentis acquièrent des aptitudes pratiques en entreprise et, parallèlement, des connaissances théoriques en école professionnelle. Tant pour lutter contre le chômage des jeunes que contre la pénurie de professionnels, ce type de formation a fait ses preuves et est considéré comme un modèle de réussite à l’international. En 2013, déjà, le gouvernement fédéral présentait un document de synthèse indiquant que l’Allemagne voulait mettre son expertise dans le système en alternance à la disposition des pays partenaires intéressés. Ceux-ci peuvent se faire conseiller par des spécialistes allemands de l’éducation lorsqu’ils veulent introduire la formation professionnelle en alternance dans leur pays.

Une demande mondiale

La coopération internationale pour la formation professionnelle a nombre d’effets positifs. Les jeunes obtiennent une perspective dans leur pays et elle renforce la paix sociale car des professionnels bien formés apportent des avantages concurrentiels grâce auxquels un nombre croissant de personnes ont un travail bien payé.  

Nous vous donnons ici une vue d’ensemble sur les pays où les jeunes profitent de la formation professionnelle en alternance dans le monde.
 

  • L’Espagne, la Grèce, le Portugal, l’Italie, la Slovaquie et la Lettonie ont conclu en 2016, avec la participation de l’Union européenne, un accord avec l’Allemagne pour reprendre les structures du système de la formation professionnelle en alternance.
  • Or la mise en œuvre de l’Alliance européenne pour la formation n’est pas toujours simple. Ainsi, la Slovaquie a dû promulguer une nouvelle loi sur la formation professionnelle avant de pouvoir commencer avec ce type de formation.
  • La plus grande économie au monde, les Etats-Unis, s’intéresse également à cette variante d’une formation professionnelle approfondie.
  • A l’international, l’Allemagne met l’accent sur la coopération avec les pays africains, l’Afrique du Sud ou le Nigéria par exemple.
  • La formation en alternance a également convaincu nombre de pays d’Amérique latine, d’Amérique centrale et des Caraïbes, dont le Mexique avec la priorité donnée à la construction automobile, et l’Equateur.
  • En Afrique du Sud, en Equateur et au Vietnam, des projets mettent surtout l’accent sur la formation d’artisans.


Les « Skills Experts » aident au travail

La Bosnie-Herzégovine, le Chili, le Ghana, l‘Indonésie, la Croatie, le Nigéria, la Macédoine du Nord, l’Afrique du Sud, le Vietnam : il y a des « skills experts » dans tous ces pays. Ces spécialistes de la formation soutiennent, à l’initiative du ministère fédéral de l’Economie et de l’Énergie (BMWi), la création d’un système de formation professionnelle en alternance associant cours théoriques et formation pratique. Ils rapprochent des entreprises et des écoles professionnelles depuis les Chambres du commerce extérieur allemandes. Ainsi, de jeunes Kényans et Kényanes sont formés aux métiers de la restauration. Et l’Afrique du Sud a démarré une formation à la logistique en 2020.

Les entreprises allemandes, moteurs de cette évolution

Les « Skills Experts » sont l’un des nombreux exemples de la manière dont l’Allemagne promeut la formation professionnelle selon les principes du système en alternance dans le monde. L’intérêt est grand, indique la Centrale du gouvernement fédéral de la coopération internationale pour la formation professionnelle (GOVET). Les entreprises allemandes ayant des succursales dans d’autres pays sont souvent le moteur de cette évolution. Elles ont besoin de personnel qualifié tel que le forme le système en alternance. Apprendre dans un environnement proche de la pratique n’est là qu’un élément. A cela vient s’ajouter un dense réseau entre les partenaires sociaux, des organisations  économiques et l’Etat, des standards nationaux de qualité de la formation et des enseignants ainsi qu’une évaluation continue.

Ce qui fait aussi l’attrait de la formation en alternance, c’est qu’elle est un moyen efficace pour lutter contre le chômage des jeunes. Une étude comparative de l’Organisation pour la Coopération et le Développement (OCDE), publiée à la mi-2020, souligne le succès de l’approche allemande : le taux d’emploi des 25-34 ans ayant une qualification intermédiaire en Allemagne est, avec 88 %, supérieure à la moyenne de l’OCDE (82 %). Les perspectives pour les jeunes ayant un diplôme professionnel sont en Allemagne meilleures que dans presque tous les autres pays de l’OCDE. 

GOVET informe dans le monde entier

Avec GOVET – l’acronyme de German Office for International Cooperation in Vocational Education and Training, le gouvernement fédéral a créé en 2013 un centre de liaison pour la coopération internationale dans la formation professionnelle. GOVET propose aux pays intéressés des informations sur la formation professionnelle en alternance, une base de données sur les projets allemands de formation professionnelle dans le monde et des services de conseil et d’intermédiation.

Pour en savoir plus les projets de la formation professionnelle allemande à l’international        

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: